Un tatouage végane, c’est possible ?

Capture d’écran 2016-08-13 à 10.12.48

Il y a un peu plus de cinq ans, je me suis fais tatouer pour la première fois. A l’époque, j’étais végétarienne et pas très renseignée sur les tests pratiqués sur les animaux.

J’ai toujours souhaité repasser sous l’aiguille, et après être devenue végane, je pensais que seule l’encre utilisée par les tatoueurs posait problème.  Sauf qu’en creusant un peu plus, j’ai découvert que rien n’est végane dans le milieu du tatouage.

Dans cet article, je n’ai volontairement pas parlé des conditions d’hygiène à respecter, du choix du tatoueur ou encore de la douleur ressentie car je voulais un article très centré sur le véganisme dans le milieu du tatouage. Néanmoins, si vous souhaitez passer à l’acte prochainement, ou que vous avez simplement des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire sous cet article ou sur mon compte Instagram. J’y répondrai du mieux que je peux.

 

Avant de se faire piquer…

Aïe, j’ai mal !

Si vous avez peur d’avoir très mal, vous pouvez avoir recours à une crème anesthésiante. Bien que je ne vous conseille pas cette option (et aucun tatoueur non plus), vous pouvez toujours acheter une dosette de la Numbing Cream de Ink Eeze.

Attention tout de même : si vous trouvez un tatoueur qui accepte l’utilisation de crème anesthésiante, gardez bien à l’esprit que celle-ci durcit la peau et rend la tache encore plus compliquée pour celui qui vous pique. De plus, la crème ne fait effet qu’un certain temps, et si vous souhaitez une grosse pièce, la douleur sera d’autant plus forte au moment où l’effet anesthésiant aura disparu.

A bas les poils

Si vous souhaitez un tatouage sur le bras ou le mollet par exemple, le tatoueur va devoir vous raser la peau. Les rasoirs jetables peuvent contenir une bande « hydratante » qui peut contenir de la glycérine. Celle-ci pouvant être animale ou végétale, vous  n’aurez aucun moyen de le savoir à moins de contacter directement la marque qui n’aura peut-être pas de réponse précise à vous donner.

Je n’ai pour le moment, pas obtenu de réponse de la part de plusieurs marques, mais je mettrais cet article à jour si je reçois des réponses de leur part.
A ce jour, je ne peux que vous conseiller les rasoirs de la marque Preserve qui sont safes et facilement trouvables sur plusieurs sites internet qui livrent en France.

Tout beau, tout propre

Avant de commencer le travail, le tatoueur va nettoyer la zone avec ce qui est appelé dans le jargon, le « green soap » ou « savon vert ». Selon les professionnels, ce savon peut également être utilisé pendant la tatouage à la place du corps gras, pour faciliter le glissement de l’aiguille sur la peau.

Les green soap contiennent très souvent de la glycérine qui peut être d’origine animale ou végétale. Le problème est que la source n’est jamais clairement indiquée.  Si vous n’arrivez pas à obtenir la composition, ou que vous avez un doute, vous pouvez tout à fait demander au tatoueur d’utiliser un savon doux que vous emporterez, comme celui du Dr Bronner par exemple (préférez la version sans parfum pour les bébés), et qui vous servira pour le nettoyage en douceur de votre tatouage pendant la période de soins.


Pour finir, on décalque…

Beaucoup ne le savent pas, mais les papiers de transfert contiennent de la lanoline, qui est fabriquée à partir de la laine de mouton. Pour le moment, il n’existe qu’une  seule marque qui propose un papier de transfert végane : Spirit Vegan. Les 25 feuilles coutent 19 euros, demandez à votre tatoueur de le commander, ça ne lui coutera presque rien. Sinon, vous pouvez toujours en commander vous-même.

Capture d’écran 2016-08-13 à 10.12.28

Pendant le tatouage…

Les encres

Passons maintenant au sujet le plus complexe. Outre les tests sur les animaux, on trouve tout et n’importe quoi dans les encres pour tatouage.

Certaines encres noires contiennent du charbon de bois et plus rarement, du « noir d’os » qui est de la suie provenant d’os calcinés d’animaux (charmant d’avoir ça dans la peau, vous ne trouvez pas ?).

Au niveau des agents de liaison, on peut retrouver de la gélatine, qui est extrait des os, de la peau et des tissus conjonctifs des animaux (cochon, vache, poisson…).

On retrouve également dans certaines encres de la gomme-laque (ou shellac) qui est une résine sécrétée par les coléoptères, et plus précisément les cochenilles.

Pour rendre les encres plus faciles à travailler, elle sont mélangées avec de la glycérine, qui peut être d’origine animale (graisse animale) ou végétale.

Concernant les encres colorées, on retrouve (encore) notre pauvre cochenille pour les couleurs rouges. Attention également aux encres fluorescentes (à ne pas confondre avec les encres phosphorescentes qui sont interdites) qui contiennent de la gélatine animale.

D’ailleurs, je tiens à faire une petite parenthèse concernant le mythe disant que les couleurs 100% végétales se « fanent » plus vite. Les oxydes minéraux contenus dans les encres végétales sont déjà oxydées contrairement aux pigments d’origine animale qui peuvent se décomposer beaucoup plus facilement. Cela dit, que l’encre utilisée soit d’origine minérale ou animale, un tatouage ne restera pas étincelant toute sa vie. Les couleurs se fanent, encre végane ou non.


Ca glisse !

Lors de la séance, le tatoueur va appliquer régulièrement un corps gras comme de la vaseline, ou du green soap pour aider l’aiguille à mieux glisser sur la peau. Comme j’ai déjà abordé le sujet du green soap un peu plus haut, parlons maintenant du corps gras. Les deux plus utilisés sont la vaseline et la lanovaseline.

Bien que la vaseline soit considérée comme « safe » pour les véganes, cette dernière est tout de même issue de l’industrie pétrochimique et dans la plupart des cas, est testée sur les animaux. La lanovaseline, elle, est faite à base de lanoline, qui provient des moutons.

Le mieux est de ramener du beurre de karité, ou une autre crème grasse végane, tout en vérifiant bien au préalable que votre tatoueur accepte d’utiliser le produit. Il existe également des produits spéciaux comme la Hustle Butter qui peut être utilisée pendant le tatouage, et après en tant que soin pour favoriser la guérison et éviter trop de démangeaisons.

Si le tatoueur refuse d’utiliser votre produit, n’hésitez pas à lui faire une petite piqure de rappel sur la formation sur l’hygiène qui a (normalement !) dû suivre : l’utilisation du green soap à la place de la vaseline est interdit pendant le tatouage.

 

 

Et après ?


Sous la douche

Pendant la période de cicatrisation, vous allez devoir laver plusieurs fois par jour votre tatouage avec du savon idéalement… sans savon. Le pH de celui-ci doit être le plus neutre possible. Je vous conseille d’utiliser le savon neutre du Dr Bronner qui pourra vous servir plus tard en vacances puisqu’on peut également l’utiliser pour la lessive, la vaisselle, mais également comme dentifrice ou comme shampoing. 


Ne surtout pas oublier de bien hydrater

Les soins post-tatouages sont primordiaux pour une bonne cicatrisation et il ne faut surtout pas faire l’impasse dessus.

De nombreux produits animaux sont utilisés dans les crèmes post-tattoo : lanoline, cire d’abeille, gelée royale, glycérine, huile de foie de morue, lait d’ânesse, huile d’émeu…

Heureusement, de nombreuses crèmes véganes ont fait leur apparition. Certaines ne coûtent presque rien contrairement à d’autres qui ont un prix presque excessif.

Vous pouvez également utiliser une crème végane très grasse comme le beurre de karité par exemple.

DSC_0368

DSC_0374

 


Liste des produits véganes
Mise à jour : 12/08/2016

Crème anesthésiante
Numbing Cream, INK EEZE – à acheter ici

Rasoir
Rasoirs, PRESERVE – à acheter ici ou

Green-soap
Green soap, PANTHERA – à acheter ici
Green soap Tek 15, TATTOO SHOP – à acheter ici
Savon Der spritzer, BULLETS – à acheter ici
Savon Magique, DR BRONNER – sous forme solide ou liquide

Papier de transfert
Thermal transfert Repro FX, SPIRIT VEGAN – à acheter ici

Pendant le tatouage
H20CEANS – site
INKEEZE – site
REDEMPTION – site
HUSTLE BUTTER – site

Sous la douche
Savon Magique, DR BRONNER – sous forme solide ou liquide

Les encres
Alla Prima – site
Atomik Ink – site
Bloodline – site
Classic colour systems (à confirmer)
Deepcolours – site
Dermaglo – site
Dynamic – site
EasyGlow (à confirmer)
Electric Ink – site
Eternal Ink (certainement la marque la plus utilisée) – site
Fusion – site
Hautcutür – site
Panthers Ink – site
IMAX, incluant : Akkuro Sumi Blacks, Makkuro Sumi Colors, Azayaka Live Tattoo Colors, Universal Blacks, Cobra Inks, Flashing Colors, Glam Colors, Pure Colors. – site
Intenze – site
SkinCandy – site
Stable colour – site
Starbrite (tout est végane sauf le noir) – site
Silverback ink – site
Waverly color – site
Wefa – site

Attention : les compositions peuvent changer à tout moment, n’hésitez pas à re-demander confirmation à la marque en cas de doute.
Ne vous fiez pas à la liste PETA qui n’est pas à jour.

Soins post-tatouage
After Inked – à acheter ici 
Black Cat Aftercare – à acheter ici
H20ceans – site
Hustle Butter – à acheter ici 
Inkeeze aftercare – à acheter ici
Inktur – à acheter ici 
Ultra balm, LUSH – à acheter ici
Merry Hempsters – à acheter ici
Missy Lepink – à acheter ici
Protat Natural – site
Phat tat – lien (site non-officiel)
Rose Tattoo – à acheter ici
Secret Mask – à acheter ici
SimpleShield – à acheter ici
Tat2butt’r – à acheter ici
Tattoo Balm – à acheter ici
Tattoo after care – à acheter ici
Ohana Organics – à acheter ici

Tattoo Goo : J’ai pu lire sur plusieurs forums que le baume Tattoo Goo Original est végane, contrairement aux autres produits de la marque. En voyant le prix assez bas sur Amazon, j’ai décidé de l’acheter pour pouvoir le tester. A la réception de mon colis, j’ai découvert que le baume contient de la cire d’abeille. J’ai évidemment renvoyé le produit, mais je tenais tout de même à rajouter cette information.

 Les produits marqués d’une étoile jaune sont pour moi les meilleurs niveau qualité/prix.


DSC_0301

Mon tatouage, et les produits utilisés

J’ai profité de mes vacances à Oslo pour me faire piquer par un tattoo-artist végane que j’adore et qui vraiment doué en dotwork : Tom-Erik, aka Tobben.

Je souhaitais avoir une baleine sur les côtes, et après avoir vu son travail, je lui ai donné carte blanche car je savais que j’allais adorer ce qu’il allait me proposer. Etrangement, à aucun moment entre la prise de rendez-vous (début juin) et le tatouage (début août), je n’ai stressé en pensant au résultat. Je savais que j’allais aimer, donc pourquoi se faire un sang d’encre ? (Blague nulle, désolé…)
C’est le jour J que j’ai enfin pu découvrir ce que m’avait réservé Tobben et j’ai ADORÉ. Une fois le tatouage fini, c’était encore mieux que ce que j’avais pu imaginer.

Concernant l’encre, Tobben utilise la Dynamic Black pour le noir, et la marque Eternal Ink pour les couleurs. Les autres produits utilisés sont bien évidemment véganes.

Au niveau des soins, j’utilise le savon solide sans parfum du Dr Bronner, ainsi que la lotion lavante sans savon de chez Baléa pour nettoyer mon tatouage en douceur.
Pour une bonne cicatrisation, j’utilise le Hustle Butter Deluxe et le baume de chez Inktur. Ces deux produits sont parfaits pour l’hydratation, ne collent presque pas aux vêtements, et ont une odeur à tomber par terre. J’en suis à ma première semaine de cicatrisation et je n’ai presque pas de démangeaisons grâce à ces deux crèmes.

6 réflexions sur “Un tatouage végane, c’est possible ?

  1. Angie dit :

    Il y a des normes précises et je doute que le tatoueur accepte qu’on emmène nos produits.. Cela dit ton article est vraiment très intéressant, complet et je t’en remercie! Je vais en parler avec le tatoueur, on verra bien 😉

  2. Élodie dit :

    Hello Chloé, merci beaucoup pour cet article super complet ! Je me fais tatouer dans deux semaines, cela me laisse encore un peu de temps pour me procurer ces produits 😉 bisous xxx

  3. Angélique dit :

    Hello, merci pour ton article. Je fais mon prochain tattoo dimanche. Je suis devenue vegan après le deuxième…J ai demandé à mon tatoueur et il m à dit que l encre noir qu il utilisait etait de l encre de chine et que donc 100% naturelle et végétal j imagine….peux tu me donner ton avis?? Un grand merciiii
    Angélique

  4. MadameBeige dit :

    Coucou Chloé !
    Article très intéressant ! Je souhaite me faire tatouer dans peu de temps et ton article m’est d’une aide précieuse.
    J’avais déjà eu l’occasion d’apercevoir ton tatouage sur Instagram, je le trouve vraiment sublime et je suis donc ravie de découvrir celui qui l’a tatoué !
    Des bisous,
    Mathilde

  5. Sally dit :

    Coucou Chloé,
    J’ai lu ton article et je l’ai trouvé super. J’ai appris plein de choses. Pour mes prochains tattoo, je ferais bien plus attention et j’en parlerais à mes tatoueurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s